Une des premières startups technologiques françaises

L’histoire de Claranova se confond avec celle des entreprises technologiques en France. La société a été créée en 1984 sous le nom de BVRP Software par deux amis de lycée, mais aucun des deux n’aurait pu imaginer que trente ans plus tard BVRP deviendrait l’un des plus importants éditeurs de logiciels en France – et dans le monde –, présent sur chaque continent, avec des bureaux aussi bien à Paris qu’à Shanghai et San Francisco.

BVRP a été l’une des premières entreprises technologiques créée en France. Ses premiers succès commerciaux furent les produits Directory, un programme de gestion de fichiers personnels, et Compatest, un logiciel de test de compatibilité des ordinateurs. Nous étions à l’aube de l’ère de la micro-informatique, et l’avenir ne pouvait se présenter sous de meilleurs auspices.

Un tournant survint en 1995 quand BVRP, dont les ventes annuelles atteignaient alors seulement 3 millions d’euros, lança Winfax, qui deviendra un best-seller mondial, et une solution incontournable pour l’envoi et la réception de faxes sur PC. Ce succès a été à l’origine, l’année suivante, de l’introduction en bourse à Paris de la société, et de l’ouverture de notre bureau international à Denver, aux États-Unis.

De l’entreprise locale au groupe international

Depuis, Claranova a dépassé les 100 millions d’euros de chiffres de vente annuels, dont plus de 90% à l’étranger. Cela a été rendu possible par l’expansion vers de nouveaux réseaux de distribution, de nouvelles catégories de produits, ainsi que le développement sur le plan géographique.

En 2007, le groupe Avanquest Software renforce sa position internationale par l’acquisition aux États-Unis de Nova Development, un des leaders mondiaux de l’édition de produits logiciels grand public. D’autres acquisitions suivront, dont celle, en 2011, de Micro Application, leader en France du logiciel grand public. Ces acquisitions ont permis à Avanquest Software, avec ses 530 employés sur 12 sites à travers le monde, de proposer à ses 25 millions de clients une gamme étendue de logiciels à travers un large éventail de catégories de produits.

Vers un nouveau cycle de croissance

Une nouvelle page se tourne le 15 mai 2013 quand Pierre Cesarini devient le nouveau directeur général de Claranova, qui s’appelait encore le Groupe Avanquest. Sous sa direction la société a élaboré, implémenté et commencé à mettre en œuvre avec succès une nouvelle stratégie visant à faire entrer le groupe dans un nouveau cycle de création de valeur, sur un marché du numérique en évolution permanente.

Dans le cadre de cette stratégie, le groupe a identifié ses futurs leviers de croissance dans deux marchés à fort potentiel : la création numérique personnalisée et la gestion des objets connectés.

Création numérique personnalisée : Historiquement, Claranova est leader dans le domaine du logiciel graphique grand public. Fort de cette expertise, le groupe a développé un réseau très populaire de cinq sites web d’impression en ligne, permettant aux particuliers et aux PME de créer des produits personnalisés de grande qualité, allant de la photo de vacances à la personnalisation du boîtier de téléphones mobiles. Dans le même temps, Claranova a su anticiper une évolution significative dans le comportement des utilisateurs, et développé une stratégie complémentaire autour de l'impression depuis les mobiles (mobile-to-print), comprenant la populaire appli FreePrints pour iOS et Android (disponible aux États-Unis, en France, au Royaume-Uni, en Italie et en Allemagne), ainsi que la nouvelle application FreePrints Photobooks.

Gestion des objets connectés : S’appuyant sur son expertise dans le domaine des logiciels utilitaires et des outils de synchronisation, Claranova tire profit des opportunités offertes par le boom des périphériques mobiles pour proposer – pour la première fois – une solution de gestion unifiée de tous les objets connectés (PC, tablettes, smartphones... et même véhicules !) dans le Cloud.